Les entreprises améliorent leur image de marque

Les challenges et défis RSE que lancent les entreprises à leurs salariés ont de multiples vertus : une cohésion des équipes renforcée, une culture d’entreprise plus largement diffusée et une communication externe à forte valeur ajoutée.

Le développement durable répond aux exigences sociétales et des collaborateurs 

Les défis liés au développement durable, c’est-à-dire à la biodiversité, aux économies d’énergies, au réemploi, au recyclage ou au zéro déchet, ont pour objectif de mobiliser toute une entreprise autour d’une cause environnementale. Quand l’Ademe (l’agence de la transition écologique) rappelle que chacun des 13 millions de Français qui travaille dans des bureaux y produit entre 120 et 140 kg de déchets chaque année, on voit l’ampleur du travail à accomplir. De plus, les employés des grands groupes ont pris conscience de leur impact sur l’environnement et sont à l’écoute d’alternatives plus vertes.

Ainsi, fin 2018, plus de 1000 salariés de La Banque Postale de Nantes ont relevé le « DEFI du réemploi et du recyclage », à l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets. Organisé avec l’association locale OASIS Environnement, le défi consistait à récolter des objets inutilisés afin de les recycler ou valoriser de la manière la plus écoresponsable possible. Et la collecte a été fructueuse : 235 paires de lunettes ont été données à Lunettes Sans Frontières, 152 téléphones à l’association Les Ateliers du Bocage, 117 kg de vêtements et accessoires au Relais – L’entreprise Autrement et 156 kg de matériel électrique et électroménager pour l’association Envie 44. Cette initiative aura sensibilisé les salariés aux bons gestes et donné une seconde vie à des centaines de kilos de déchets, en plus d’ancrer encore plus l’entreprise sur son territoire.

En plus de sensibiliser les salariés à la cause environnementale, ces initiatives permettent de booster leur engagement et la cohésion d’équipe. Comme en témoigne une participante à un défi d’entreprise dans un reportage de France 3 Nouvelle Aquitaine : « Au-delà de la réduction des déchets, ce défi nous a permis d’avoir un projet commun autre que le travail. Nous avons dû réfléchir à plusieurs ». Durant 6 mois, la structure dans laquelle elle travaille s’est fait accompagner par l’association Ekolo(geek) afin de changer en profondeur leur manière de travailler et rendre leur quotidien au bureau plus « vert ». Une mission de communication externe réussie, grâce au média local, mais aussi un pas en avant en interne.

Les challenges sportifs : émulation à l’interne et nouveau visage à l’externe   

L’autre grande tendance pour les challenges RSE en entreprises sont les défis dits « sportifs et solidaires ». Les courses à des fins caritatives ouvertes au grand public sont nombreuses :  la No Finish Line Monaco , la course Odyssea, la Course des Héros ou encore la Course contre la faim. Et il n’est pas rare que des entreprises y prennent part également !

Pour elles, les bénéfices sont multiples. En interne, ces évènements créés une émulation entre collègues avec des groupes qui se forment afin de s’entrainer en amont. Et, le jour J, le petit groupe formé par les salariés d’une entreprise en portent souvent les couleurs lui offrant ainsi une belle visibilité.

La No Finish Line Monaco

La course Odyssea

La Course des Héros

Crédit : Vinci Énergies

Mais les entreprises peuvent également prendre part à des défis sportifs et solidaires de manière digitale. Cela a été le cas du Groupe Crédit Agricole, dont l’une des branches en région a utilisé l’application RunMotion Coach pour motiver ses salariés. « Grâce à l’application […], pendant 10 jours les collaborateurs de l’entreprise pourront enregistrer leurs kilomètres de course et heures de sport. Objectif : 10 000 km ! », peut-on lire dans un post LinkedIn qui présente le programme. Les avantages à l’interne sont les mêmes que pour les challenges organisés en présentiel, mais avec une plus grande souplesse puisque chacun est libre de pratiquer à son rythme, le sport de son choix. A l’externe, il revient à l’entreprise de se faire une place sur les réseaux sociaux, ou dans la presse afin de valoriser l’évènement.

La digitalisation de ces défis permet aussi aux entreprises de repousser les frontières et démultiplier leur impact. Dès 2017, Vinci Energies, qui emploie 83000 collaborateurs répartis dans 55 pays, a signé un partenariat avec l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque. Parmi les évènements organisés dans le cadre de ce partenariat, le groupe a mis en place le défi « Together to save the children », via l’application United Heroes. Toute l’année, les collaborateurs du groupe, partout dans le monde, sont encouragés à pratiquer une activité sportive, enregistrée par l’application, afin de débloquer des dons. L’effort commun des milliers de salariés a permis de récolter plus de 43300 euros en 2020. Plus globalement, l’association entre ce grand nom de l’industrie et l’association permet une couverture médiatique régulière et de qualité, sur les médias interne corporate comme dans la presse généraliste.

Car les bénéfices se mesurent également au niveau de l’image de marque des entreprises. Ces défis sportifs et solidaire ou écoresponsable génèrent une communication externe et des retombées qualitatives, dans la presse ou sur les réseaux sociaux, car faisant écho aux attentes et exigences sociétales. En interne, ces défis réveillent et renforcent la cohésion des équipes et leur sentiment d’appartenance à leur entreprise.